Blog > viticulture > Podcast #CulturesKarnott n°2 : Karnott est un jeu d'enfant
viticulture

Podcast #CulturesKarnott n°2 : Karnott est un jeu d'enfant

Clément, entrepreneur en prestations de travaux viticoles, nous confie comment Karnott l'aide au quotidien et qu'en plus, c'est un jeu d'enfant !

Écoutez sans attendre notre deuxième épisode ! 

 

Dans cet épisode, nous échangeons avec un jeune entrepreneur, pour lui Karnott, comme il le dit si bien, est un jeu d'enfant cool et intuitif. Et il va simplement nous dire comment il gagne du temps et de l'argent avec Karnott.

clement-entrepreneur-viticole

 

Clément, qui êtes-vous et que faites-vous ? 

Moi c'est Clément Rigaud, j'ai 23 ans j'ai créé mon entreprise de prestations viticoles l'année en 2020. J'ai fait toute une année de prestations sans Karnott, pendant laquelle je n'avais pas beaucoup de clients. Lorsque vous m’avez contacté cet hiver, j'avais déjà en tête l'idée d’avoir un suivi avec un compteur connecté.  Aujourd'hui j'utilise un seul boîtier GPS, puisque que je gère tout seul mon exploitation. Je fais principalement des travaux mécaniques viticoles : donc tout ce qui est écimage, rognage, broyage, travail du sol ; je ne fais pas de phyto, mais j’en ferai l’année prochaine.

Qu'est-ce qui vous a décidé à vous équiper de Karnott ?

Je n'avais aucune idée du prix. Quand je discutais avec des collègues autour, qui utilisaient d'autres logiciels que le vôtre, on n'était pas du tout sur des tarifs comme les vôtres, et moi ce n’était absolument pas envisageable de mettre des tarifs pareils dans un logiciel de suivi GPS !  Je préférais garder mon carnet, noter mes heures, les parcelles que j’avais fait…

Ce que je cherchais, et c'est d’ailleurs toutes les réponses que j'ai eu grâce à Karnott, c’était un logiciel qui puisse me tracer, compter mes heures, comptabiliser la surface et enregistrer différents clients avec différentes parcelles. Et surtout un logiciel simple ! Je voulais un truc portatif, sans besoin d’ordinateur, d'avoir tout à portée de main et quelque chose de simple d'utilisation, et c'est le cas de Karnott : donc ça c'est cool !

Ce que je cherchais (...) c’était un logiciel qui puisse me tracer, compter mes heures, comptabiliser la surface et enregistrer différents clients avec différentes parcelles. (..)  Je voulais un truc portatif, sans besoin d’ordinateur, d'avoir tout à portée de main et quelque chose de simple d'utilisation ! 

Qu'est-ce qui vous a décidé à vous équiper de Karnott ?

Je n'avais aucune idée du prix. Quand je discutais avec des collègues autour, qui utilisaient d'autres logiciels que le vôtre, on n'était pas du tout sur des tarifs comme les vôtres, et moi ce n’était absolument pas envisageable de mettre des tarifs pareils dans un logiciel de suivi GPS !  Je préférais garder mon carnet, noter mes heures, les parcelles que j’avais fait…

Donc Karnott remplace vos carnets de travaux, à un prix acceptable pour vous ?

Oui, pour vous donner une fourchette, moi j'ai des collègues qui ont des logiciels et où on est à plus de 3 000 euros, rien que pour faire des suivis GPS, avec des petits boîtiers moins performants que les vôtres. Donc voilà je suis super content de l’outil.

Comment s'est passé la prise en main de Karnott ? 

Cela s'est fait naturellement quand j'ai posé le Karnott sur l'outil, c’est hyper intuitif. Je me rappelle de la première fois que j’ai utilisé mon compteur connecté Karnott : c’était du broyage. J'ai fait le tour avec un client de ses parcelles, c’était la première fois, je ne les avais jamais vues et j’ai encadré ses parcelles. En plus, nous en viticulture, nous sommes sur des parcelles qui sont très morcelées, très petites, des parcelles de 10-12 ares de moyenne, parfois même des petits bouts de 5 ares ou 6 ares ; donc entourer les parcelles fût ultra rapide ! Et puis après j'ai créé l'outil "broyeur," j'ai posé mon Karnott sur mon chenillard, et puis c’était parti ! La première journée de broyage s'est faite comme d'habitude : je n'ai pas eu plus de boulot avec le Karnott et puis quand je suis rentré le soir c'était tout simple, j’ai vérifié mes parcelles.

Je me rappelle de la première fois que j’ai utilisé mon compteur connecté Karnott : c’était du broyage. (...) La première journée de broyage s'est faite comme d'habitude : je n'ai pas eu plus de boulot avec le Karnott et puis quand je suis rentré le soir c'était tout simple : j’ai vérifié mes parcelles.

Puis, je m'en suis servi pour faire du travail du sol tout au long de l'année. A chaque fois, cela me permet de savoir ce que j'ai fait chez tel ou tel client, à nouveau, c'est hyper intuitif et il n’y a pas eu d’encombres. De plus, même le suivi après les interventions sur l'ordinateur est très simple,  c’est que je voulais !  C’est simple, efficace : c’est presque un jeu.

Dites-nous comment vous utilisez votre "jouet" Karnott ? 

Le matin je démarre la journée avec le compteur connecté, il est branché constamment, soit sur le tracteur, soit le chenillard. Je vérifie que je pars avec le bon outil.  Je mets en route, je ne réfléchis même pas, je vérifie juste que j'ai bien un outil de travail du sol qui est associé  sur le Karnott et puis pour la suite, c'est hyper intuitif. Je prends 5 secondes et puis c'est tout quoi. Il n’y a aucune difficulté à mettre en route le suivi avec Karnott. 

En quoi Karnott vous a vraiment fait gagner du temps et quels avantages en tirez-vous ? 

Le gain de temps, c'est le fait de ne pas avoir un carnet où je dois noter mes heures, et cela facilite le relevé pour mes clients, tout au long de la journée, je n'ai pas besoin de regarder la montre. Je vais de parcelle en parcelle sans me poser de questions. Je ne regarde même pas tous les jours, généralement si je fais le même travail toute la semaine, en fin de semaine je regarde ce que j'ai fait et puis c’est parti. C’est d’une simplicité… Simple, c'est vraiment le mot que je retiens de votre outil. J’en suis vraiment très content. (...)

Surtout quand on passe de secteur en secteur et que j'enchaîne trois ou quatre clients pour le même outil, le même travail : je me prends pas la tête avec Karnott, je sais que je vais passer tel temps, tel temps, tel temps.... Via l'application sur le téléphone, je vérifie simplement que le Karnott est bien associé au bon outil et puis sur l'ordinateur je regarde les rapports en fin de mois, quand je fais les factures.

Quel impact a eu Karnott sur votre facturation ? 

Au premier abord il n'y a pas trop de différence... si ce n'est que ça m'empêche d'oublier des clients, ça c'est clair. Il y a même des choses dont je ne me rappelais plus et quand j'ai regardé sur la carte, j’ai vu que j’étais passé dans cette parcelle là et que je ne l’avais pas dessinée : je vois tout de suite ce que j'ai oublié. Donc moins d'erreurs surtout. (...) et puis, c'est sûr que le temps c'est de l'argent. Avec Karnott, on gagne du temps partout. 

Donc moins d'erreurs surtout. (...) et puis,  le temps c'est de l'argent. Avec Karnott, on gagne du temps partout. 

Selon vous, comment pouvons-nous nous améliorer ? 

Comme c'est un logiciel un peu typé "agricole" , ce serait bien d'avoir une échelle pus fine pour le viticole.  Mais bon c'est vraiment un détail, c'est peut-être juste quelques réglages. 

Et vous pourriez-vous passez de Karnott maintenant ?

Non ! Je ne reviendrais pas en arrière. C'est trop c'est trop utile et puis je gagne trop de temps avec Karnott. Ce qui me plaît aussi c'est que l'application c'est comme un jeu, quand je démarre l’application, c’est bête mais il y a de la couleur de la couleur, c'est intuitif. L'application Karnott ne ressemble pas à un gros logiciel facturation ou un tableur Excel qu’on n'a pas envie d’ouvrir. Là, l’outil est sympa, je me retrouve bien dans cette solution, c'est dans l'air du temps, c’est cool ! Non non pour rien au monde je change, c’est bien.

 

A propos du podcast #CulturesKarnott : Laura - coach client Karnott - présente le premier podcast qui parle d'agriculture et de viticulture connectée. Vous entendrez ici des personnes qui ont intégré la solution Karnott dans leur quotidien. Comment cette solution connectée, à la base destinée à remplacer les carnets de travaux est devenue un outil incontournable. Ici vous pourrez découvrir, apprendre, comparer. Bienvenue sur @CulturesKarnott ! Bonne écoute.


Vous voulez nous contacter à propos de ce podcast ou pour tout autre sujet ? N'hésitez pas à nous faire une demande, nous vous rappelons dans les plus brefs délais. 

Demande d'informations

 

Recevez toutes nos actualités