Le secteur viticole se digitalise petit à petit

Le secteur viticole se digitalise petit à petit

L'étude Vitinautes réalisée en 2019 par Datagri et Hyltel pour Vitisphère donne à voir un secteur viticole qui se digitalise de plus de plus mais reste en recul par rapport au secteur agricole. Retour sur les éléments clés de l'étude, entre utilisation des réseaux sociaux, objets connectés, utilisation du mobile et usage du digital en milieu professionnel. 

Un engouement pour les réseaux sociaux
65,8% des répondants (sur un panel de 360 viticulteurs) sont présents sur les réseaux sociaux. Facebook est de loin le réseau préféré ; 39,7% des viticulteurs interrogés l'utilise de manière professionnelle. Les nouveaux réseaux suscitent également l'intérêt. Instagram est ainsi utilisé à 18,3% par les viticulteurs. Toujours selon l'étude, les sondés utilisent les réseaux principalement en quête d'information (sur leur travail, les pratiques viticoles, ...), dans un second temps pour communiquer sur leur travail ou encore avec leurs clients.


De plus en plus d'objets connectés
40% des viticulteurs possède au moins 1 objet connecté
. Sans surprise, le premier d'entre eux reste la station météo, suivi par les caméras fixes et autre sondes hydriques. Ces objets connectés répondent à des besoins bien spécifiques d'informations et viennent ainsi faciliter le travail au quotidien sur des problématique de traçabilité, rentabilité ou encore utilisation des matériels. C'est notamment dans ce contexte que s'inscrit Karnott, en facilitant l'utilisation du matériel viticole ou encore la gestion des délais de ré-entrée dans les parcelles.

Le smartphone comme outil de travail
A la différence des ordinateurs, utilisés en fin de journée, le smartphone est régulièrement utilisé par les répondants tout au long de la journée. La multiplication des applications professionnelles explique en partie ce retour. Les viticulteurs possèdent en moyenne 6 applications professionnelles sur leurs smartphones, à commencer par la météo et et les services bancaires.

En savoir + sur Karnott pour la viticulture